PARTICIPER A LA SAUVEGARDE DE LA PLANETE

 

en développant des méthodes de jardinage qui optimisent la biodiversité, en coopération avec le monde animal.

Izariat est également un lieu d’expérimentation et de formation à une nouvelle orientation des pratiques culturales, un lieu pour réfléchir ensemble, de façon ludique et pédagogique, à une autre manière d’être en lien avec le Vivant, et apporter des solutions concrètes pour construire une société plus humaine et écologique.

Izariat est un refuge de la Ligue Protectrice des Oiseaux

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) est une association de protection de l’environnement française fondée en 1912. Elle a pour objet d’agir pour l’oiseau, la faune sauvage, la nature et l’homme, et de lutter contre le déclin de la biodiversité par la connaissance, la protection, l’éducation et la mobilisation. En savoir plus

Agroforesterie et maraîchage sur sol vivant

L’agroforesterie est une pratique innovante et performante sur le plan économique, écologique et social. Les expérimentations effectuées par l’INRA et l’Association Française d’Agroforesterie (AFAF) ont permis de développer une approche qui combine les méthodes de travail du sol et la gestion du couvert arboré.

Cette approche correspond à l’engagement d’Izariat pour la sauvegarde du vivant et de la planète, car elle permet de développer des méthodes de jardinage qui optimisent la biodiversité en coopération avec le monde animal. Elle s’appuie également sur la diversification des cultures, le maintien de sols couverts et la biodiversité comme moteur de la santé de l’écosystème, des sols et des productions.

Pour se rapprocher du bon sens de la nature dans la gestion des surfaces censées nourrir les peuples et faire face, à court terme, à la perte de souveraineté alimentaire, Izariat a fait appel à André Sieffert, biologiste et agronome, spécialisé en agroforesterie. André a une expérience de 16 années de maraîchage biologique, et a travaillé au centre agroécologique des Amanins. Chercheur auprès de l’INRA, il a créé en 2004 la section drômoise d’agroforesterie visant à recréer des écosystèmes diversifiés avec des méthodes de travail sans labour.

Izariat souhaite également associer les habitants-jardiniers des communes environnantes à cette nouvelle orientation des pratiques culturales qui doit aujourd’hui être amenée dans les jardins.

 

      André Sieffert

5 objectifs pour réfléchir et expérimenter… ensemble !

Expérimenter

Expérimenter et mettre au point des méthodes d’agroforesterie et de maraîchage sur sol vivant, sans retournement du sol et avec utilisation de couverts végétaux, en association avec les arbres fruitiers et champêtres.

Innover

Apporter un souffle innovant au tourisme par la création d’un Carrefour de Rencontre où l’on peut réfléchir et expérimenter ensemble, de façon ludique et pédagogique, une autre manière d’être en lien avec le Vivant tout en faisant croître notre éco-responsabilité.

Sensibiliser

Sensibiliser les consommateurs à l’existence de méthodes de culture qui permettent de préserver et/ou restaurer la santé des sols, pour obtenir des aliments de qualité sur ces sols vivants.

Optimiser

Privilégier l’approvisionnement local pour limiter notre impact écologique et optimiser le temps et l’énergie.

Proposer

Proposer aux jardiniers – amateurs et professionnels – des solutions de culture respectant la vie du sol et s’appuyant sur le fonctionnement d’écosystèmes forestiers qui permettent de s’affranchir de l’utilisation de produits toxiques pour le vivant.

Au XXIème siècle, la matière organique est précieuse et vitale

La strate arborée associée aux cultures annuelles permet aussi d’augmenter la biodiversité du jardin. Elle favorise les régulations biologiques des maladies et des parasites sans utiliser de produits chimiques perturbateurs du fonctionnement des écosystèmes.

La matière organique garantit ainsi la fertilité de la terre, intervient sur la stabilité structurale des sols, sur sa capacité d’échange, sur la rétention des éléments, sur sa capacité épuratrice et sa capacité à devenir un amortisseur climatique puissant.

La forêt d’Akita

 

Porté par Arlette Agassis – chercheur en équipédagogie, diplômée en ressources humaines, fondatrice de l’équipédagogie Akita – et Agnès Godard – cueilleuse professionnelle, présidente d’un point de vente collectif d’agriculteur et artisans, et spécialiste des plantes sauvages comestibles -, le projet d’Agroforesterie se veut un modèle vivant, engagé dans une transition écologique et sociétale.

Verger potager

Plusieurs vergers potagers aux formes géométriques harmonieuses ont été conçus. Nos poules travaillent déjà pour que les potagers soient protégés des petites bêtes incompatibles avec les légumes qui interagiront avec les fleurs selon les principes novateurs de la permaculture.

Serre dôme

Une serre dôme géodésique, éco-durable, et résistante au vent et la neige a été construite. Elle permettra de produire des légumes toute l’année et sera un havre paix et de tranquillité que chacun pourra visiter pour se ressourcer, en compagnie de légumes semés, plantés et soignés avec Amour au plus près de nos connaissances. Elle pourra également accueillir des ateliers dédiés à la découverte du monde merveilleux des végétaux, des méditations, concerts, etc.

Un poulailler

Un poulailler permet déjà de fournir l’une des source de protéines la plus pure et la plus précieuse pour notre santé – les poules transformant en protéines des centaines de kilos de déchets chaque année.

Un étang

Un étang sera aménagé pour les canards, grenouilles, poissons, oiseaux, insectes, etc. Ce sera un biotope naturel riche en biodiversité.

Des habitations autonomes

Plusieurs habitations visant l’autonomie énergétique permettront aux gardiens d’Izariat de veiller sur tous les êtres vivants dans ce lieu de ressourcement. Dans une étape ultérieure, 2 maisonnettes seront construites pour être louées dans le cadre d’un hébergement éco-touristique.

L’importance de la présence des animaux

 

Un parc animalier à vocation pédagogique permettra d’accueillir des personnes ressentant le besoin de se retrouver dans une atmosphère paisible en compagnie des petits et grands animaux. Chacun pourra partager un goûter, un repas ou un concert parmi les chèvres naines, moutons d’Ouessant, lapins, poules, canards, et autres compagnons à poils et à plumes.

Respect, conscience et amour

Izariat souhaite sensibiliser la population au fait que les animaux, avant d’être réduits à une barquette de viande dans les magasins, sont des êtres sensibles, aimant interagir avec l’humain. Ce sont des êtres dotés de conscience et d’amour qui méritent de vivre dans un cadre respectant leurs besoins fondamentaux. Ce sont aussi des catalyseurs de l’état méditatif qui ont un effet apaisant pour l’âme humaine.

Production de matière organique

Les chevaux et les vaches vont produire la matière organique nécessaire sur le lieu : 20 tonnes à l’hectare par année.

Les chèvres et les moutons produiront les matières organiques complémentaires, et seront les tondeuses écologiques des petites parcelles autour des bâtiments.

Activités pédagogiques prévues

De nombreuses activités pédagogiques seront organisées dans le parc animalier :

• des séances de pleine conscience assistée par les chevaux, vaches et lamas,
• des promenades à pied en forêt accompagnée par les chevaux, vaches et lamas,
• des créations artistiques régulières avec les animaux,
• des goûters en compagnie des animaux pour les enfants, les personnes âgées ou souffrant d’un handicap.

A la belle saison, une buvette sera ouverte dans le parc en compagnie des animaux.